Cameroun – Musique : A la découverte de Moss Aya un artiste complet

De son vrai nom Jean Baptiste N., Moss Aya est  un artiste qui a une grande curiosité pour la musique en général quel que soit le style. Ce qui l’a amené à toucher à des  musiques en provenance des divers continents Afrique, Ameriques, Europe, Asie, même s’il a choisi de s’exprimer avec le reggae pour son premier album.”

Originaire du Cameroun, Moss aya est un artiste qui a débuté la musique très tôt. Arrivé en France à l’âge de 8 ans,  il découvre sa passion qu’est la musique. C’est donc en 1982, alors qu’il n’a que 19 ans, qu’il commence à jouer la basse  dans un groupe style rock  formé pour s’amuser par ses camarades de lycée à Paris. Un an plus tard, Jean Baptiste, se lance toujours comme bassiste dans un groupe plus sérieux nommé ‘’Punka Walla’’ ; malgré  la collaboration éphémère, il arrive du moins avec ce groupe de rock,   a faire ses premiers et vrais enregistrements et concerts entre autres : à la fac de Jussieu et dans une salle parisienne appelée l’Eldorado.

 A la même année soit 1983,  étant étudiant, JB fait la rencontre d’un ami antillais qui jouait du clavier et de la guitare et d’autres musiciens, qui lui permettent de faire retour à la musique de ses racines ; l’Afro, ainsi du funk  dans le style Kid Créole. A travers  cette rencontre nourrit du live du spontané et du feeling, ils arrivent à faire un concert afro improvisé  à la fac de Censier à Paris lors des manifestations contre la loi Savary. Un concert bien réussi malgré quelques manquements ; car, les étudiants qui s’y trouvaient étaient emportés par ces rythmes africains et antillais qui étaient moins connu à l’époque par la non médiatisation.

Jamais sans sa guitare

 En 1984, JB, jamais sans sa guitare, se trouve dans le point d’auto financé ses études, il se met alors à chanter dans le métro parisien. Trois années plus tard,  il devient boursier et décide de monter en 1988, avec son ami Emmanuel Djob (artiste gospel) une association ‘’Ludemus’’ au campus pour permettre aux étudiants de faire la musique et du théâtre à la fac. Une idée qui va très bien marché. Entre 1991 et1992, travaillant comme informaticien à la Rochelle de Paris, JB monte un groupe de ZOUK ‘’Atoumou’’ avec 3 compères. Atoumou étant une vocation de musiques de fêtes, ils ambiancent les restaurants, les bars, discothèques et autres… 

 Disons que, à travers son énergie et sa passion,  ce grand  bassiste a connu plusieurs autres groupes à savoir : ‘’Tropic Show’’, ‘’KG SOUND’’ etc….  Un peu plus tard, ce dernier décide de lâcher peu la basse pour se lancer dans une carrière solo. Il  Se fait donc entourer de plusieurs musiciens ;  et choisis ‘’Moss Aya’’ comme son nom d’artiste.  Par ailleurs, il  joue la basse pour plusieurs amis artistes à l’instar de Patrick  Noah….. En mars 2015, il rentre dans son pays natal le Cameroun pour se concentrer sur son album avenir.

 Très travailleur, Moss Aya sort son premier single ‘’ Parti pour toujours’’ en mars 2019, un single qui raconte l’histoire d’un mec parti en Europe et qui tarde à rentrer. Toujours à la même année il revient avec le deuxième sur You tube intituléMe nga yene FELA’’ pour rendre hommage à grand Fela Kuti et Bob MARLEY et un troisième ‘’ le déménagement’’.  Programmé pour une suite de concerts dans le monde en 2020, Moss Aya voit tout reporté  suite à la pandémie du COVID-19.  Avec la même passion et l’espoir, il continue de travailler dur, en espérant que tout reviens en ordre pour pouvoir présenter au public des surprises. Parlant de surprises, il prévoit de sortir un quatrième single d’ici peu.

                                      Daniel Aimé Bell : lewourinfo.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress