Cameroun : Okala Ebode accuse le Pr Minkoa She d’avoir manœuvré pour empêcher la soutenance de sa thèse de doctorat

Panéliste ce dimanche dans l’émission Droit de réponse diffusée sur la télévision Equinoxe, le cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) pense que c’est le recteur de l’université de Yaoundé II qui tire les ficelles dans l’ombre dans cette affaire qui alimente les débats depuis le vendredi 24 juillet 2020.

Ce dimanche 26 juillet 2020, Okala Ebode, le trésorier adjoint du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) revient sur l’annulation de sa thèse de doctorat le vendredi 24 juillet 2020 à l’université de Douala. Dans l’émission Droit de réponse il donne les raisons de l’annulation de sa soutenance de thèse de doctorat. C’est ainsi qu’il accuse le Pr Adolphe Minkoa She, le Recteur de l’Université de Yaoundé II, de manœuvrer pour l’empêcher de soutenir.

« L’histoire remonte à une dénonciation d’un acte de mal gouvernance. J’ai surpris le recteur de l’université de Yaoundé II, la main dans le pot entrain de frauder aux examens. J’ai pris sur moi, de dénoncer cet acte en faisant un recours gracieux préalable qu’il n’a pas apprécié. Par la suite, j’ai déposé ma thèse, il a choisi d’engager des représailles en arrêtant le processus de soutenance de cette thèse », rapporte l’homme politique sur le plateau d’Equinoxe.

Septembre 2017

Il poursuit dans sa logique. « Je dois dire que la thèse déposée à l’université de Yaoundé II est complète. J’ai payé les droits universitaires, j’ai mes trois rapports positifs, j’ai tout réglé, il ne restait plus que l’autorisation de soutenance signée par le recteur. C’est le 1er septembre 2017 que j’ai lancé la première version de la soutenance de ma thèse à l’université de Yaoundé II. Jusqu’au jour où je dépose ma thèse il n’y a pas de problème de diplôme », raconte-t-il.

Pour lui, le problème de diplôme, est un prétexte pour donner un habillage juridique à une affaire qui est liée à la morale et à l’éthique. Il raconte comment il fait pour se retrouver à Douala. « Après trois ans de blocage à l’université de Yaoundé II, une opportunité se présente, le Pr Magloire Ondoa est nommé recteur de l’université de Douala, je lui pose le problème il me donne son accord en me disant qu’il a pris la précaution de s’entendre avec le ministre de l’Enseignement supérieur ».

M Minkoa Shé

« Ma soutenance est programmée à Douala. M Minkoa Shé qui ne respecte pas les principes d’autonomies administratives et financières et académiques de l’université de Douala, choisit de vouloir diriger les autres universités à partir de son université. Il met en branle les membres de son groupe, qui sont tapis à l’université de Yaoundé II et au premier ministère pour bloquer le processus de soutenance », conclut Okala Ebodé.

Claudelle Djeukam

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress