Carlos Kameni : « Je ne prendrai jamais ma retraite internationale… »

Dans un entretien avec nos confrères de Royal FM, une radio privée  basée à Yaoundé le Lion Indomptable manifeste son désir de rejoindre un grand club.

Idriss Carlos Kameni a quasiment passé une saison blanche en 2019. On se souvient que cette là, il avait résilié le contrat de trois ans que le liait au club de stambouliote. A Fenerbahçe, il avait très peu de temps de jeu, seulement 14 petites apparitions. De quoi frustré l’ancien gardien de l’Espanyol de Barcelone.

«Etant donné que j’étais écarté du groupe sans aucune raison, je n’étais pas payé, j’ai eu le droit de résilier mon contrat et d’aller à la FIFA. Donc je ne pouvais pas être libre à cette période-là parce que le problème n’était pas réglé. En attendant le verdict de la FIFA, j’étais obligé de m’entraîner tout seul à Malaga. Aujourd’hui, tout est en partie régler parce que la FIFA m’a donné raison. Mais Fenerbahçe a fait appel au TAS, donc on attendra encore 5 mois. Mais je suis libre et je peux signer dans n’importe quel club», relate le joueur sur Royal Fm.

Retraite internationale

Lors de l’entretien, il dit toute sa disponibilité à jouer pour l’équipe nationale du Cameroun malgré ses 36 ans. «Je ne prendrai jamais ma retraite internationale. Je suis Camerounais et comme un soldat. Chaque fois que mon pays aura besoin de moi, je serai-là. Si je suis encore en activité professionnellement, je serai toujours prêt à répondre à l’appel de la sélection »

Pour lui, un tel sujet n’est pas à l’ordre du jour pour le moment. « Si j’ai 50 ans et que je joue même en 5ème division et qu’on m’appelle au Cameroun, je viendrai. Ma retraite sportive sera en même temps mon départ de la sélection», conclut Idriss Carlos Kameni.

Carelle Djeukam

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress