Désignée en début de saison dernière présidente de ce club mythique, elle est aujourd’hui contestée par l’ensemble du bureau exécutif du club.

Me Jean Louis BATEKI a été désigné pour assurer l’intérim de la présidente jusqu’à la prochaine assemblée Générale censée se tenir avant le début de la saison prochaine prévu pour le mois d’octobre. L’annonce a été faite ce mardi 23 Août autour d’un point de presse. Un communiqué daté du 19 août éjectait la femme d’affaires, du bureau des Bon Ba Njob.

Hervé Emmanuel KOM membre du conseil des sages, l’ancienne présidente Marthe NGO MOUAHA, sa majesté le Mobock YEBGA et le président délégué Me JEAN LOUIS BATEKI, ne veulent plus confier les reines des « Bon Ba Ndjob » à celle qui était hier pas de leur protégé.

Il lui est reproché entre autres d’être condescendante envers les autres membres de son bureau. D’avoir géré la saison écroulée sans budget prévisionnel. La PCA contestée aurait libéré unilatéralement, 12 joueurs. Pire encore, la mise en cause aurait entrave la participation de Dynamo de Douala à la coupe du Cameroun.

Dans un souci de réconciliation, NGO YETNA Augustine épouse CHICOT aurait été convoquée plusieurs fois, mais elle n’a pas daigné se présenter. Face à ce qu’ils ont considéré comme un manque de respect grave et un défaut de gestion avéré, le conseil des sages s’est levé au créneau et a décidé se séparer de celle à qui ils avaient donné littéralement leur confiance il y a plusieurs mois.

La concernée rejette l’intégralité de ces chefs d’accusation. Elle martèle et signe à travers un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, qu’elle reste la présidente en exercice de Dynamo Club de Douala.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.