Le temps de connexion par internaute -3Mds dans le monde a été multiplié par 6 depuis les années 2000. Depuis lors, le digital est devenu un moyen efficace de toucher une cible plus large. En Afrique les annonceurs n’hésitent plus à y consacrer une part significative du budget de leur campagne publicitaire. Un tour d’horizon sur le continent.

En cherchant de l’information sur Internet, en partageant leur savoir-faire sur les réseaux sociaux et en achetant sur la toile, les consommateurs transmettent des informations essentielles aux annonceurs.  Une fois ces données analysées, les annonceurs anticipent les besoins de la clientèle, comprennent leur processus d’achat et suivent l’efficacité de leur campagnes en temps réel. L’annonceur peut alors adapter les contenus publicitaires aux consommateurs. C’est ce qu’on appelle de la publicité digitale. De la publicité digitale, l’ondésigne la publicité sur Internet. Elle se décline sous plusieurs formes telles que l’image et la vidéo. Selon une récente étude du cabinet conseil Price waterhouse Coopers (PwC), d’ici à 2018, 33% des revenus publicitaires du monde seront issus de la publicité digitale. Ces revenus représenteront 160 Milliards d’Euros. La même étude nous informe qu’en 2019, la publicité digitale dépassera la publicité traditionnelle. La vidéo et le mobile sont le moteur de cette croissance.

Si en Amérique du nord et en Europe le digital connait un grand essor, les prédictions sont plutôt bonne pour le continent berceau de l’humanité. En Afrique  le taux de pénétration  de la publicité digitale est en forte croissance, ajouté à cela l’accès à internet qui s’accru. Autrefois réservée aux grandes entreprises, certaines PME utilise le digital pour faire leur publicité, ce qui leur permet de toucher un large public et à bas prix. Selon Proparco, en Afrique subsaharien les PME représentent plus de 90% du tissu économique. Un potentiel énorme pour la publicité digitale.  L’Afrique affiche une particularité, la croissance de la publicité digitale provient essentiellement des appareils mobiles.

LE MADE IN AFRICA EN GESTATION

Selon PwC entre 2013 et 2017 la publicité digitale devrait croitre en Afrique du Sud près de deux fois plus vite que la moyenne mondiale. Présente dans le pays de Nelson Mandela, Ad Dynamo est une plateforme publicitaire digitale qui connecte les annonceurs avec les éditeurs pertinents. Elle affiche aussi une présence significative au Nigeria, au Kenya, au Ghana, en Tanzanie, en Zambie et en Ouganda. Ad Dynamo est à la pointe de la publicité digitale sur les réseaux sociaux (Facebook, twitter). A en croire Ad Dynamo, 96% de l’activité des réseaux sociaux en Afrique passe par un terminal Facebook, plus gros éditeur mobile en Afrique. Par ailleurs, depuis mai 2014, Ad Dynamo a noué un partenariat exclusif avec Twitter, le marché Sud-africain étant particulièrement adapté  à Twitter en raison de la forte utilisation d’Internet mobile.  Au Nigeria, première économie du continent, Vconnect a su tirer profit de la démocratisation de la publicité, en la rendant plus accessible aux PME. Ce moteur de recherche a permis à 800 000 PME d’être référencées sur internet. Les PME nigérianes, font ainsi de la publicité à un coût abordable, via des Sms ciblés, l’é-mailing, le Seach et les pages internet présentant leur profit. Grâceà la géolocalisation, les nigérians peuvent désormais trouver une entreprise répondant à leur besoin à proximité.

Au Cameroun, un des pionniers en Afrique francophone après le Sénégal, le  la est donné par un jeune  entrepreneur, Blaise Ghemdjok formé au Canada.  Ad me Up, sa structure fait dans le Search, le Branding, du Remarketing, du Social Media, du Email marketing et du Mobile advertising. Rencontré  en mars dernier à Douala en marge de la deuxième édition du salon du e-commerce, Blaise Ghemdjok  confiait que sa structure nait d’une projection : « nous avions eu la vision et pension que le futur de l’Afrique  se trouve dans le digitalTous nos partenaires que sont Google, Twitter, Yahoo, Microsoft et Facebook pensent de même. Nous nous sommes alors dit qu’on aura un positionnement en Afrique avec pour mission d’accompagner les compagnies locales à intégrer la publicité digitale dans leur stratégie de marketing ». Ainsi, Ad Me Up  se positionne aujourd’hui comme   la première agence de publicité digitale en Afrique centrale et de l’ouest. Sur le terrain (Cameroun), la structure travaille déjà avec Kenya AirwaysEneo,Sopecam, mais aussi avec une firme d’immigration au Canada. Dans un contexte où la majorité des publicités sont pilotées depuis l’extérieur,  Ad Me Up veut  accompagner les compagnies locales à accroître leur vision et gagner des parts de marché. Chemin faisant, on distingue les représentations,  d’Ad Me Up  au Congo, Sénégal.

En Afrique, compte tenu du fait que l’accès à Internet est avant tout mobile et le population jeune et technophile, les entreprises devront investir dans diverses formes de mobile advertising, les Sms ciblés, les sites des petites annonces, le Seach, le Display et le social advertising. Comme la connexion internet est assez lente et le coût de connexion relativement élevé, les entreprises devront dans un premier temps privilégier des formes peu lourdes a télécharger comme les Sms, les liens sponsorisés et les bannières.  Dans cette lancée, ces entreprises africaines pourront diffuser des messages pertinents auprès d’une audience ciblée, en tenant compte des spécificités locales. Ce qui a n’en point douté ouvrira des niches nouvelles et par ricochet un large vivier de consommateurs nouveaux.

PROFITEZ D’UNE BASE DE DONNÉES DE PLUS DE 25 000 VISITEURS PAR JOUR

ET COMMUNIQUER À PARTIR DE 5000 FCFA

Leave a Reply

Your email address will not be published.